Bienvenue chez Sareban,

 

Lieu où s’expriment les traditions musicales de part et d’autre de l’univers, où l’on tient à cœur de représenter de talentueux artistes et leurs cultures en Suisse ainsi qu’à l’étranger, et de faire vivre aussi ces musiques dans la ville de Lausanne ou ses environs.

EN

Chakam tour 2017

Grâce et finesses de la musique persane

 

Disponible en tournée européenne mars 2017

  • Mardi 14 mars : EPFL, Lausanne
  • Mercredi 15 mars : ADEM, Genève
  • Vendredi 17 mars : ADEM, Genève
  • contactez-nous !

Chakam

Sogol Mirzaei, Vahideh Eisaei et Saghar Khadem brillent aux sources de la musique traditionnelle persane. Chakam, harmonie des cordes virtuoses et d’une percussion enivrante, portée par un souffle de jeunesse et la fraîcheur de leur complicité féminine.

 

Leurs perfomances sont bâties selon les codes de l’art subtil du radif, où d’intenses passages rythmiques répondent aux vibrantes tirades mélodieuses, où improvisations personnelles et modernes se mêlent aux anciennes compositions persanes. L’auditeur s’en trouve plongé, par les résonances consonantes du luth et de la cithare, dans les profondeurs d’une délicate contemplation mélancolique, et inlassablement, il rejaillit porté par l’allégresse solaire des percussions dont les battements libèrent le cœur encombré. Dans cette harmonie s’ouvre une fenêtre sur un univers musical singulier, intime et grandiose.

 

Chakam s’est formé en 2014, célébration d’une longue amitié, et a présenté son art devant des audiences émues en France, en Suisse et aux Pays-Bas, ambassadrices de la culture iranienne dans ce qu’elle a de plus beau. Dans sa déclinaison en trio, la formation s’est notamment produite à Lausanne, en première partie du grand artiste Kayhan Kalhor.

Ecouter le concert diffusé sur l’émission de la radio suisse Espace 2 La note bleue, le 25.09.2016

Sogol
dsc_0489
dsc_0503

Sogol Mirzaei 

fait l’admiration des aficionados du râdif, le répertoire de la musique savante d’Iran. Elève des luths tar et setar auprès du maître Houshang Zarif, Sogol complète des études musicales au Conservatoire de Téhéran avant d’approfondir son savoir théorique, notamment en ethnomusicologie, à la Sorbonne. En Iran, elle a donné de nombreux concerts en ensemble dans les lieux les plus prestigieux (Opéra Vahdat, Palais de Niavaran, Festival des Arts de Fadjr…), tandis qu’elle avance à présent dans une remarquable aventure de soliste depuis Paris.

Vahideh Eisaei

a grandi dans un milieu artistique avec un amour pour la musique et la poésie. Elle mène des études de musique à Téhéran, qu’elle achève par un Master en musique de l’Université d’Australie-Occidentale. Cela fait plus de douze ans que Vahideh présente les belles et rondes sonorités du Ghanun, un instrument peu représenté dans la musique persane, à travers différents ensembles en Europe, en Australie et au Moyen-Orient. Elle a mené en parallèle des recherches sur le thème de la musique chez les enfants dans les nouvelles communautés de Perth, un sujet qui la passionne et qui l’amène à travailler pour leur éveil musical. 

Saghar Khadem

débute très jeune l’art subtil du tambour à calice tombak auprès de son arrière-grand-mère, puis de maîtres. Par la suite, c’est dans les classes du Conservatoire de Téhéran et de l’Académie de Musique de Göteborg qu’elle poursuit sa formation. Ce qui l’amène en 2006 à être reconnue comme l’une des plus talentueuses musiciennes de sa génération au Festival des Arts Fadjr de Téhéran avec le tombak, et les percussions sur cadre dayereh et daf. Elle a depuis donné de nombreuses performances autour du monde, en collaborant notamment avec des musiciens de différentes traditions musicales.

« ساربان - Sārebān (persan) : le chamelier, le caravannier »

A propos

about

Mathieu, quelque part entre l’Ecole Polytechnique de Lausanne et un Orient rêvé, de passage.

 

Pour les concerts à Lausanne/Pully, c’est ici Amdathtra musiques du monde.

Contact